Comment souscrire à une assurance vie ?

Souscrire à une assurance, est l’une des meilleures des décisions que vous pouvez prendre. Comment faire ? Accepter un contrat d’assurance vie amène le souscripteur à suivre certaines étapes, au respect des conditions qui émanent des clauses. D’où toute l’importance de connaitre tout ce que comporte un contrat d’assurance vie, les droits et obligations en ce qui vous concerne mais également l’assureur. Comment souscrire à un contrat d’assurance vie ? Coup de projecteur.

Avant de souscrire à une assurance vie, que faire ?

Avant de souscrire à une assurance vie, vous devez dans un premier temps vous rapprocher d’un établissement bancaire, une compagnie d’assurance mais également d’un comparateur d’assurance. Après avoir fait le choix d’un organisme, vous devez veiller à présent à remplir certaines conditions telles que, avoir la capacité juridique afin de pouvoir souscrire à une assurance vie plafond. De ce fait, les mineurs ou encore les adultes sous tutelles ne seront pas en mesure de souscrire à une assurance vie, sans oublié aussi la limite d’âge fixée par les assureurs.
Autre détail à prendre en compte est que vous pouvez être à la fois le souscripteur et l’assuré. Mais dans le cas où l’assuré est une autre personne, il vous faudra connaitre son avis pour qu’il vous accorde son approbation. Dans le cas où c’est un mineur, vous devez connaitre les différentes mesures existantes pour assurer un mineur.
Dans un second temps, vous devez vous imprégner des primes à verser comme le stipule le contrat et vous engager à le respecter.

Les obligations d’information d’une assurance vie et clauses

Les obligations engagent les deux parties c’est-à-dire l’assureur et le souscripteur. Le souscripteur doit remplir un questionnaire de santé remis par l’assureur avec bonne foi. En cas d’oubli ou de fausse information le contrat est annulé.
En ce qui concerne l’assureur, il doit conseiller le souscripteur tout en se conformant aux obligations de renseignements. Les paramètres comme la nature du contrat, les couvertures offertes, les parts aux profit, les frais, les indemnités etc. doivent être mentionnés au cours de la proposition du contrat afin de proposer au souscripteur un bon contrat comportant un projet de lettre de renonciation.
Notons également que certaines clauses ont été adoptée afin de protéger l’assuré. C’est ainsi que, l’accord de l’assuré est une condition exigible. Pour la protection d’un enfant âgé de plus de 12 ans, une approbation doit être attribuée suivie d’un consentement manuscrit du tuteur légal excepté un mineur émancipé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *